éditions du temps qui passe cybercarnet [blog] de Pascale Evrard
  • écouter le monde

    écouter le monde

    Je travaille à l'identité visuelle de la sonothèque mondiale : "Écouter le monde".
    Il y a tout juste un an [le 16 janvier 2018], suite à la sollicitation de Monica Fantini (Auteure sonore et journaliste RFI), je franchissais le seuil de la Maison de la radio à Issy-les-Moulineaux, pour rencontrer l'équipe des fondateurs et contributeurs d'Écouter le monde.




    Depuis mi-janvier, le site écouter le monde, est en ligne. C'est une entreprise de longue haleine, rêvée, initiée et dirigée par Monica Fantini.

    Un optimiste premier lancement (au regard de la complexité du projet) a eu lieu en mai 2018 à Venise.

    Ce fût l'occasion d'un voyage. voir l'éphéméride du 26 mai 2018


    La home-page du site annonce l'ambition d'ouverture au monde [ À tout le monde !].

    Une ouverture au monde du son !
    Par la correspondance : Monica Fantini tient à développer une production de "cartes postales sonores".
    Au menu du site, une proposition d'échanges inhabituels pour une bonne circulation des sons :

    Ainsi que la diffusion d'une série de cartes postales imprimées :


    Je suis une graphiste de l'imprimé, or, porter un regard, contribuer à réfléchir à l'identité visuelle d'un site "responsive" (qui s'adapte à toute forme de consultation / ordi / tablette / mobile…) demande de reconsidérer certaines exigences formelles : il s'agit, en fait d'une toute autre "gymnastique", qui requiert de la souplesse.
    Concernant la "Carte des sons", par exemple, après mes grandes explorations graphiques et utopiques… sachant qu'entre autres mises au point techniques, il y a les contraintes de géolocalisations, ces endroits sonores à pointer au plus infinitésimal des lieux et lieux-dits

    /Users/mac/Desktop/blog_ELM/pagesRechMappemonde.jpg

    …il faut saluer le travail mené par Luca Rullo !

    Ainsi que la foi de Monica !

    Parer tout d'abord à la viabilité technique, juridique, et progressivement y revenir.

    ..............................................

    L'aventure se précise, se poursuit.
    C'est un rêve au long cours — "Work in Progress" — un voyage sensible et singulier à faire ensemble.
    Tous ensemble.

    publié dans : graphisme
    Email