éditions du temps qui passe cybercarnet [blog] de Pascale Evrard
  • Leçon de Roses

    Leçon de Roses

    C'est au cœur du "jardin-secret" du château du Rivau — dans un bel espace d'enchantement "…un joli jardinet* garni de toutes flours où croît la roOoOse… " — que "Pa & Ge" sont allées, Mignonne(s), voir si…
    [*enfin, lorsque j'écris "jardinet", c'est pour reprendre les paroles du chant médiéval qui ouvre la représentation… car les jardins du Rivau ne font pas moins de… six hectares !]
    …C'est qu'il ne fallait pas perdre le fil…ni _la clef, d'ailleurs !_… épuisées qu'elles étaient par les conditions rocambolesques de leur voyage-aller… [leur place absurde dans l'interminable flux nocturne des grands départs de long pont qu'elles n'avaient absolument pas anticipé… sans doute un peu trop haut-perchées sur leurs préoccupations florales et musicales], donc… il ne fallait pas se laisser dérouter, faute de filage, justement ! et de franche bousculade dans leur emploi du temps…

    D'un Amour de Moy (chant médiéval revisité a capella) — en déambulation (un brun lyrique) du pont-levis à l'eau-miroir de la fontaine de la cour du Château — jusqu'au juste retour des roses dans l'intimité ombragée de la roseraie;
    PaGe a évolué entre chansons, "effeuillage" et poésie.

    — Mon amie ?

    — Mon amie.

    Être bien peu de chose… poursuivre sur ces mots de la chanson de Céline Caulier, (rendue populaire par Françoise Hardy et plus tard, "orientalisée" par Natacha Atlas), une douce mélodie pour une non moins réelle allégorie de la jeunesse passagère.

    Une histoire cyclique… :

    "C'est une mélopée, un poème
    Entre la rosée, le couchant
    c'est la chanson du sang…"

    "(…)
    La ronde en printemps éphémères
    Veille depuis la nuit des temps
    Au gré des lunes et des jours
    Que prenne un mouvement d'Amour
    Où naisse le divan enfant
    (…)".

    Sang / Song (Paroles et musique de "Pa")
    ......................................................

    Après notre "Leçon de Roses" en brèves et déshabillé de pétales :

    Notre duel à la rose sur quelques paroles d'Ah que la vie est belle ! de Brigitte Fontaine :

    "Des roses de crystal
    Crissent et s'amollissent
    Mon amour sans rival… (Pa : — Rivau !)
    Murmure des délices
    (…)

    Ah que la vie est belle !
    Soudain, elle éblouit


    Comme un battement d'ailes
    D'oiseau de paradis
    (…)"

    Et enfin :
    le juste retour des roses (une autre chanson de Pa.),
    puis une conclusion "pop" sur la magie des boutures (et l'incontournable Hommage à David Bowie) avant quelques salutations et l'échappée-retour vers le pont-levis.

    Ge : — You can be A ROSE

    Pa : — Just for one day… ay !

    ......................................................

    De retour à Paris, "Ge" a créé notre "PaGe" face-book.
    Elle s'est arrangée avec "nos moyens du bord"… à partir des vidéos cadrées "à la française" d'Olive, l'une de ses deux fillettes, et les enregistrements d'Antoine, son mari et précieux complice ingénieux du son de nos fantaisies musicales.
    [Benoît, mon ami, quant à lui, s'est vu endosser le rôle sportif et improvisé… de "roady"…
    c. à. d. que… partis le lendemain matin de paris… ils ont connu les quasi même déboires de circulation que ceux que nous avions endurés la veille, de nuit…
    Tout s'est alors précipité dés leur arrivée au Château… de l'installation de la sono "à chemins de brouettes" jusqu'à la balance in extremis avant notre premier tour de chant… en plein cagnard !

    .....................................................

    Pour entendre (et voir en mouvement) quelques extraits, c'est ici !

    ...............................................................................

    Ballades et oisiveté dans les jardins du château





    Une tour et le grand cèdre… perchoir favori des paons !


    L'activité des jardiniers dans la basse-cour avant l'ouverture du Château.


    Les touristes multicolores aux abords du verger.


    Benoît aux croquis (de jour) et Antoine au son (de nuit).


    Olive et le Paon autour du grand cèdre.




    Et les "au-revoir" du paon blanc dans la cour du château.

    .........................................................

    "Making-off"
    (trombones et coulisses)

    Profitant du premier pont de mai, une "résidence de création" de 3 jours au Château du Rivau s'est spontanément organisée avec l'assentiment de nos hôtes, Patricia et Éric Laigneau.
    Un accueil généreux pour un endroit fort inspirant ! Logées dans d'anciennes écuries royales restaurées dans les règles de l'art; chacune, de "Pa" et de "Ge" se sont organisées ainsi :


    Dans la chambre (avec vue… sur la tour de "Raiponce"), j'ai travaillé à l'écriture et la mise au point des textes des chansons et "brèves de jardin".


    Geneviève, dans le séjour, s'est occupée des costumes.



    [Strawberry "Hill"… for ever ?]
    Sans oublier les pauses au grand air au milieu des roses en devenir…
    (notre décor naturel en germination).


    Et nos temps de répétitions à deux voix et guitare.

    .....................................................

    De retour à Paris, il nous restait un mois à peine… avant les représentations




    .....................................................

    Et voilà, notre grande aventure est terminée…


    La clef des champs…

    … retrouvée…


    pour mieux encore, un autre jour…



    … Y revenir ?

    publié dans : poésie - chanson
    Email